dimanche 26 juillet 2015

Une mascotte en classe

Quand on est en maternelle, on se pose la question à un moment ou à un autre : est ce qu'il faut avoir une mascotte en classe ?
Je n'ai pas la réponse ! J'ai fonctionné certaines années avec une mascotte de classe et d'autres sans.

Les enseignants qui hésitent à introduire une mascotte se posent souvent un certain nombre de questions :
Qu'est ce que ça apporte d'avoir une mascotte en classe ? Pour quel niveau peut on avoir une mascotte ? Est ce que les enfants vont adhérer ? Est ce que ce n'est pas trop bébé ? Comment choisir une mascotte ? Comment on l'utilise ? Faut il la faire parler ou non ? etc... la liste est longue...

Je n'ai pas de réponse toute faite à donner, je pense que ça dépend des enfants, de l'enseignante, du projet de classe. Certain(e)s enseignant(e)s seront à l'aise pour manipuler une mascotte, d'autres non. J'aurais tendance à dire qu'il faut déjà être à l'aise avec le fait de la manipuler, éventuellement de la faire parler (ou de faire comme si elle nous parle), de la faire vivre, sinon ça me parait un peu compromis et les enfants auront du mal à accrocher.

Comme d'habitude je vous ai fait une petite compil des liens trouvés sur le net à propos des mascottes de classe. Vous pouvez consultez les liens ici :
http://themamaternelle.free.fr/domaines/langage/mascotte.html


Si je n'ai pas de réponse toute faite à donner sur le bien fondé sur l'utilisation de la mascotte en classe, je peux par contre relater mon expérience.

J'ai utilisé pour la première fois une mascotte avec une classe de PS. J'avais pris une peluche de marmotte de mon fils. Cette péluche avait la particularité de porter des vêtements, ce qui permettait de la changer. Les enfants ont tout de suite été séduits et l'ont baptisé Biscotte car ça rimait avec marmotte. Et ils ont adoré emporter cette marmotte chez eux le week end à tour de rôle et raconter le lundi les péripéties de Biscotte. Le carnet de bord a été rapidement rempli avec des textes écrits par les parents et beaucoup beaucoup de photos de Biscotte avec les enfants. Visiblement Biscotte a été beaucoup câlinée car à la fin de l'année, elle était un peu usée à certains endroits ! Il va sans dire qu'il a fallu la laver plusieurs fois également.

Pendant 2 ans j'ai ensuite utilisé en plus de Biscotte, la mascotte "Ratoune", une souris blanche comme mascotte pour ma classe de PS/MS puis ma classe de TPS/PS/MS.
 Il s'agit d'une peluche marionnette, c'est à dire que l'on peut glisser la main à l'intérieur et commander les membres avec les doigts pour par ex la faire applaudir ou baisser la tête, ouvrir la bouche. Succès garanti quand on chante "la ratouna m'a mordu la man la coquina la coquina..." en provençal et que la mascotte cherche à mordre la main ! Cette mascotte a énormément de succès auprès des enfants et...des stagiaires !!! Tellement de succès d'ailleurs qu'à la fin de l'année j'ai eu la surprise de voir mes stagiaires m'offrir pour la classe une maison valise en velours pour Ratoune !!! Maison qui a grandement servi l'année suivante et qui a permis à Ratoune de jouer à cache cache avec les enfants et de leur faire deviner certains objets qu'elle ramenait en classe. Cette maison lui a aussi permis de se cacher pour se reposer les oreilles quand les enfants étaient trop bruyants. Et comme elle est un peu têtue elle n'acceptait de sortir que lorsqu'il y avait le silence total. C'est parfois bien pratique d'avoir une mascotte un peu caractérielle qui fait sa star...
Ratoune par contre n'allait pas dans les familles, elle laissait ce privilège à Biscotte sa grande copine car Ratoune vivait chez la maîtresse le week end et les vacances.

Suite au prochain épisode...

1 commentaire:

  1. Ce retour sur l'expérience de la mascotte me conforte dans mon souhait de la mettre en place et me donne quelques idées (la maison pour les objets, le bruit ...) et les mises en scènes face aux élèves !

    En ce qui concerne le voyage dans les familles, cela me tente aussi, pour tout ce que cela peut apporter en langage, le lien familles-école ... Je compte plutôt mettre la cousine de la mascotte, qui voyagera pour découvrir et raconter à la mascotte et aux autres enfants de la classe.

    RépondreSupprimer